Comment devient on SST : salarié secouriste du travail ?

L’ange gardien d’une entreprise est le SST ou Sauveteur Secouriste du Travail. Il a suivi des formations convenables lui permettant d’assumer sa profession en tant que tel, même s’il s’agit d’une situation critique. C’est le SST qui endosse les premiers secours à des victimes d’accident ou de malaise. Son rôle est aussi de prévenir toute forme de risque. Ainsi, il doit constamment se tenir informé et formé des nouvelles pratiques.

Quels sont les procédés à suivre pour devenir Sauveteur Secouriste ?

Aucun critère s’impose pour sélectionner des personnes aptes à être SST. Une des qualités la plus requise est la compassion. La personne ayant la persuasion d’être un salarié secouriste du travail doit avoir en elle de l’empathie. Pour sauver une vie, effectivement, il est très important de savoir rendre service. Il est autant primordial d’avoir un grand sens de responsabilité, d’être réactif et savoir résister à la pression et eu stress. Avoir confiance en soi, et avoir un esprit de meneur sont également des critères fondamentaux à avoir pour être un SST.

Critères pour devenir Sauveteur Secouriste au Travail

La personne désirant devenir salarié secouriste du travail ou SST doit suivre une formation professionnelle dont la base est la technique du PSC1. À la fin de la formation, il obtiendra son CSST lui permettant d’effectuer ce métier. En France, cette formation est octroyée par l’AMRP ou Assurance Maladie Risques professionnels. Elle dure jusqu’à environ douze heures réparties en deux jours. Les thèmes à exposer pour apprendre sont au nombre de quatre. À savoir le sauvetage et le secourisme au travail, l’investigation et la protection en matière de risque, l’alerte et l’examen, et le cours sur comment affronter les risques divers liés à l’entreprise et à la profession. C’est la pratique qui domine, les gestes qui sauvent doivent bien être maîtrisés.

Les obligations de l’employeur à propos des formations en secourisme et de sauvetage

Tout employeur, quel que soit le statut de son entreprise, doit mettre en place obligatoirement dans son entreprise, des moyens matériels de secours adaptés, dans le but d’effectuer une prise en charge le plus rapidement possible, un employé salarié subissant un accident de travail ou AT, ou d’une détresse médicale. Cette organisation repose sur trois volets. Ce sont : l’attribution de formations en secourisme à certains des salariés qui le méritent pour devenir salarié secouriste du travail, la prévention en faveur des employés en matière de risques ou d’accident et la mise en place des dispositifs d’alerte et de premiers secours.

Trouver une entreprise spécialisée en vente de vêtements de travail et chaussures de sécurité à Lille
Interventions de secours : acheter du matériel en ligne