Les TMS troubles musculosquelettiques au travail : nous sommes tous concernés !

Les troubles musculosquelettiques (TMS) atteignent l’appareil locomoteur c’est-à-dire les membres inférieurs et supérieurs. Les gènes ainsi que l’appareil locomoteur jouent un rôle important dans l’activité professionnelle. De ce fait, les problèmes de troubles musculosquelettiques au travail ne sont ni bénéfiques pour la victime ni pour l’entreprise.

Comment se présente la maladie de troubles musculosquelettiques ?

Les TMS affectent principalement les tissus mous comme les muscles, les nerfs et les tendons. Les zones du corps qui sont les plus concernées sont les épaules, le cou et les poignets. Les troubles des membres inférieurs sont moins fréquents comme au niveau du genou.

Vous pouvez alors constater que les TMS touchent principalement les muscles, les articulations et les tendons. Il peut y avoir la Tendinopathie qui est le syndrome du canal carpien au poignet, ou aussi l’hygroma pour le genou et l’épicondylite en ce qui concerne le coude.

À part la douleur vous pouvez ressentir et de la raideur qui va entraîner une perte de force et une maladresse, si vous n’optez pas pour des soins médicaux le plus tôt possible, les TMS peuvent devenir un handicap durable tout en étant irréversibles. Si vous voulez éviter ce genre de situation et faire en sorte qu’ils ne deviennent pas chroniques, il faut les prendre en charge de façon précoce, surtout quand il s’agit de troubles musculosquelettiques au travail.

Les troubles musculosquelettiques au travail

Les TMS font parties des maladies professionnelles moins connues mais très fréquentes. Leurs causes sont multiples avec une combinaison de toutes des postures adoptées au travail et dans l’environnement professionnel. Au cours de ces dernières décennies, l’augmentation des contraintes de production, de vieillissement des employés actifs entraînent l’augmentation de troubles musculosquelettiques au travail.

L’apparition de ces TMS donne du fil à retordre à l’entreprise car ils coûtent assez cher. Ils peuvent désorganiser majoritairement une entreprise en entraînant une baisse de productivité, de qualité et de performance.

Il existe des solutions qui peuvent être mises en place et permettant de réduire le risque de TMS. Il est aussi possible d’améliorer la qualité de vie professionnelle des salariés et la qualité des produits. Une situation pénible au travail pourrait aussi l’engendrer.

Conseils et ressources sur troubles musculosquelettiques ou TMS

Ce sont des troubles qu’il ne faut pas sous-estimer car ce sont les premières origines de la maladie liée au travail. Les travailleurs actuels qui utilisent des machines et des appareils comme des ordinateurs sont le plus à risques d’attraper les troubles musculosquelettiques au travail. Il faut alors être vigilant quotidiennement en adoptant une attitude de prévention qui va favoriser l’énergie au poste.

Il n’y a rien de mieux que d’organiser des règles internes pour bien booster l’équipe dans une entreprise. En faisant du travail une passion et en prenant des pauses de temps en temps pour améliorer la vie professionnelle, vous pourrez éloigner les maladies comme les troubles musculosquelettiques au travail.

Formation CACES Chariot élévateur à Marseille
Trouver des offres de formation caces en ligne